En 1925, des ingénieurs et industriels issus de grandes familles luxembourgeoises créent la « Société d’exportation et d’approvisionnement des mines et usines » avec Joseph Van Werveke à la tête.

En 1929, la jeune pousse reprend l’établissement E.Goebbels, un grossiste de matériel électrique, pour fusionner sous le nom de « Union Électrique Industrielle ».

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands forcent l’entreprise à changer son nom en « Elektromontan ».

En 1946, Minusines est la première entreprise à vendre un aspirateur à brosses tournantes. Ce dernier remplace l’aspirateur allemand Miele. C’est au même moment que le nom « Minusines » apparaît pour la première fois dans les livres.

En 1949, Joseph van Verweke décède. C’est son gendre Fernand Jacques qui lui succède dans le respect des valeurs familiales et dans le maintien de la volonté d’innovation de l’entreprise.

Toujours à la recherche de nouveaux produits et de nouvelles technologies, Minusines est la première entreprise à vendre des solariums en 1959.

En 1979, Jean-Paul Jacques, le neveu de Fernand Jacques, reprend la société et la hisse au niveau de leader sur le marché de la distribution de matériel électrique et de l’éclairage professionnel. C’est lui qui mène l’entreprise vers la vente de luminaires et d’éclairage architectural.

Le déménagement en 1982 dans le zoning de Gasperich permet à Minusines de développer l’activité de distribution.

En 1998, avec le décès de Jean-Paul Jacques, c’est un externe, pour la 1ère fois, qui reprend les rênes de l’entreprise. Guy Thill, un commerçant, devient directeur général et continue à gérer Minusines dans l’esprit familial. La famille Jacques reste dans le Conseil d’Administration.

Minusines continue à s’agrandir. En 2001,  un nouveau hall de stockage est inauguré à Gasperich . En 2014, c’est un nouveau bâtiment administratif.

En 2013, Guy Thill part à la retraite et c’est Laurent Saeul qui prend la relève.
Le besoin de se diversifier et de s’adapter à l’évolution de l’Industrie 4.0. devient évidente.
L’entreprise développe ses activités de conseil et de mise en place de solutions complètes tout en diversifiant son portfolio et en multipliant les partenariats prestigieux au Luxembourg.
Ainsi, Minusines conclut des partenariats avec ABB, Siedle, Siemens et reprend
Spark Energy Solutions dans le domaine des HVAC (Chauffage, ventilation et climatisation).

Fin 2015, le « Dark Room » est inauguré. Cette salle de démonstration est la vitrine des prouesses technologiques de la société.

En 2017, suit la modernisation de la salle d’exposition qui se veut d’être une salle d’application des nouvelles technologies.

Le management de Minusines S.A. en 2020
De gauche à droite (debout): Christopher Gomes, David Klein, Sanel Imamovic, Jérôme Jeitz, Sergio Rodrigues, Yves Mreches, Nedo Repusic
De gauche à droite (assis): Laurent Saeul, Patrick Morizet, Jean-Luc Kuhlmann, Annika Grosser, Anne Mohr

L’approche classique de grossiste touche à sa fin.  Depuis quelques années déjà, Minusines propose non seulement ses services en ligne, mais aussi des solutions reliées entre-elles par le biais de dispositifs complexes. Grâce à son passé de grossiste et à sa maîtrise de l’excellence opérationnelle, Minusines veut maintenant franchir la prochaine étape : intégrer le digital et l’intelligence artificielle dans ses solutions clients tout en valorisant l’expérience utilisateur. C’est ainsi que la société veut faire profiter sa clientèle de son expérience opérationnelle et mettre l’humain au cœur de projets hautement technologiques.

Depuis novembre 2020, Minusines est entré dans le Groupe Encevo. Grâce à cette nouvelle expertise, Minusines peut sereinement continuer ses développements futurs dans les domaines de l’efficacité énergétique, la production décentralisée d’énergie et de l’électromobilité.

L’esprit familial, avec ses valeurs traditionnelles comme la solidarité, la fidélité et le respect continuent à guider l’entreprise dans sa gouvernance.